h1

Bonjour, je suis Michel Poncelet…

11 décembre 2011

Nationalité:………………..BELGEmp
Profession:…………………COMEDIEN.
Date de naissance:……….Le 17 Septembre 1958.

Mail……….. poncelet.michel1@gmail.com

http://be.linkedin.com/in/ponceletmichel1

https://www.facebook.com/MiMi.PonPon

Co-fondateur

                du PEG LOGOS    &    du PATCHTHEATRE

Second Prix au Conservatoire de Bruxelles en 1980 dans la classe de Monsieur Claude Etienne.
Premier Prix au Conservatoire de Bruxelles
 en 1981 dans la classe de Monsieur Pierre Laroche.

 

Mon actualité….

amadeus

 

  AMADEUS

LE 30ÈME SPECTACLE THÉÂTRAL D’ÉTÉ À L’ABBAYE DE VILLERS-LA-VILLE

Le chef d’œuvre de PETER SHAFFER
dans une nouvelle adaptation de Patrick de Longrée

UN SPECTACLE FLAMBOYANT À LA DÉMESURE DE VILLERS

Le 30ème spectacle théâtral d’été dans les ruines de l’Abbaye de Villers-la-Ville sera le plus flamboyant des spectacles, emmené par une grande équipe dans une mise en scène ample, une scénographie monumentale, au sein d’une abbaye métamorphosée par les projections d’images et enveloppée des plus belles musiques de Mozart. Depuis 30 ans, les spectacles théâtraux d’été à Villers-la-Ville ont un profil unique : leur particularité vient de la manière d’intégrer de grandes œuvres dans le site des ruines en rassemblant de grandes équipes de création pour développer des projets populaires.

UNE ŒUVRE MAGISTRALE AU SUCCÈS ÉCLATANT

C’est en 1979 que Peter Shaffer livre au public ce qui est d’abord une pièce de théâtre montée avec succès à Londres, à New-York et bien vite dans toutes les capitales, et ensuite un scénario de film réalisé par Milos Forman qui remporta 8 Oscars dont l’Oscar du meilleur film en 1984. Le succès de cette œuvre fut éclatant ! Amadeus joue sur les contrastes entre des détails particulièrement soignés sur l’époque et un ton très contemporain et très peu compassé dans les dialogues : tout cela pour rappeler que, avant de devenir des légendes, les génies sont des êtres humains. Ce n’est pas la réalité historique qui est en jeu, mais plutôt la magie de la création et les mystères de la beauté.

UNE INTRIGUE TRÉPIDANTE, ENTRE GÉNIE ET DÉCHÉANCE

Dans la Vienne de Joseph II en 1781, le compositeur Salieri jouit de la faveur de l’Empereur. C’est alors qu’un jeune prodige du nom de Wolfgang Amadeus Mozart parcourt l’Europe et fait irruption à la cour, précédé d’une flatteuse réputation mais sans grande éducation. Mozart est en voie de devenir le plus grand compositeur du siècle. Face à un tel génie, Salieri se sent rongé par la jalousie. Qu’une musique aussi belle puisse émaner d’un être aussi vulgaire apparaît à Salieri comme l’un des tours les plus cruels de Dieu, et le fait plonger dans une folie vengeresse. Comprenant la menace que représente le jeune Mozart, Salieri essaie de l’évincer tout en l’approchant pour savoir pourquoi il est si doué …

ENTRE LÉGENDE ET RÉALITÉ

La mort soudaine de Mozart ne tarda pas à attirer les soupçons. Officiellement décédé d’une fièvre militaire, la disparition rapide de ses restes ne nous permet pas aujourd’hui de connaître la maladie dont souffrait Mozart. Plusieurs suppositions ont été émises au fil des temps : l’absorption de potions médicinales dangereuses, l’assassinat par les francs-maçons, furieux de voir leurs rites dévoilés dans La Flûte enchantée ; ou l’empoisonnement au mercure par Salieri. Cette légende de l’assassinat de Mozart par Salieri relève toutefois de l’imagerie romantique ; elle est née de l’imagination de l’écrivain russe Alexandre Pouchkine dans sa pièce de théâtre Mozart et Salieri, publiée en 1830. Très populaire en Russie, elle fut adaptée à l’opéra à la fin du XIXe siècle par Rimski-Korsakov. Le thème a été repris par Peter Shaffer dans la pièce Amadeus et par Miloš Forman dans le film qu’il a tiré de cette pièce. La réalité est bien différente de cette légende car, si Salieri éprouva sans doute de la jalousie à l’égard du jeune prodige, les deux hommes entretinrent des relations rivales mais néanmoins courtoises.

LE PARCOURS EXTRAORDINAIRE D’UN COMPOSITEUR D’EXCEPTION

À sa mort (à trente-cinq ans), Mozart ne comptait pas moins de 30 années de carrière ! Jeune musicien prodige, virtuose du piano et du violon, compositeur génial, il laisse une oeuvre impressionnante (626 oeuvres sont répertoriées) qui embrasse tous les genres musicaux de son époque. L’homme était attachant, joyeux et triste à la fois, spirituel et nerveux, tendre et viril, ce travailleur acharné mourut toutefois –précocement brisé par le travail– dans la pauvreté, la maladie et l’abandon du public.

DANS L’OMBRE DE MOZART

Si le nom de Salieri a traversé l’histoire, c’est sous la forme légendaire du rival jaloux et de l’assassin présumé de Mozart. Il était pourtant l’un des plus grands compositeurs lyriques de la fin du XVIIIe siècle. Ses opéras furent représentés sur toutes les scènes d’Europe et il se hissa à la tête de l’opéra Italien du Théâtre national de Vienne et devint maître de chapelle de la cour impériale. Il exerça une grande influence sur la vie musicale viennoise et, maître de renom, il compta parmi ses élèves Beethoven, Liszt et Schubert. Mais sa musique sombra dans l’oubli.

L’ÉQUIPE DE CRÉATION ET DE RÉALISATION

Mise en scène : ALEXIS GOSLAIN
Adaptation scénique et scénographie : PATRICK de LONGRÉE
Costumes et décors peints : THIERRY BOSQUET
Adaptation et scénographie : PATRICK de LONGRÉE
Éclairages : CHRISTIAN STENUIT
Mapping vidéo : FRANÇOIS JAIME PREISSER
Décor sonore : LAURENT BEUMIER
Assistant à la mise en scène : NICOLAS LEGRAIN
Produit à Villers par PATRICK de LONGRÉE & RINUS VANELSLANDER

LA DISTRIBUTION

DIDIER COLFS – Salieri
DENIS CARPENTIER – Mozart
MAROINE AMIMI – Venticello
MARC DE ROY – von Strack
JULIE LENAIN – Constance
AURELIO MERGOLA – Venticello
CAMILLE PISTONE – Venticello
MICHEL PONCELET – Orsini-Rosenberg
JEAN-FRANÇOIS ROSSION – van Swieten
LUCAS TAVERNIER – Joseph II
PAULINE DISCRY
ANTHONY MOLINA-DIAZ

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.